Mais c’est quoi finalement ?

Le burnout parental est un syndrome d’épuisement qui survient quand un parent a été exposés à trop de stress dans son rôle de parent, pendant trop longtemps, en l’absence de ressources suffisantes pour compenser l’effet du stress.  

Les symptômes caractéristiques du burnout parental sont au nombre de quatre et ils arrivent le plus souvent dans l’ordre ci-dessou.:

  • Le symptôme qui arrive en premier est l’épuisement dans son rôle de parent. Le parent a le sentiment d’être épuisé, vidé, au bout du rouleau. Cet épuisement peut se manifester au niveau émotionnel (sentiment de ne plus en pouvoir), cognitif (impression de ne plus arriver à réfléchir correctement) et/ou physique (fatigue).
  • Le second symptôme est la saturation et la perte de plaisir dans le rôle de parent. Le parent n’en peut plus d’être parent, il a un sentiment de trop, « trop plein », il ne parvient plus à trouver du plaisir dans son rôle de parent. 
  • Le troisième symptôme est la distanciation affective d’avec ses enfants. Trop fatigué, le parent n’a plus l’énergie de s’investir dans la relation, ou en tout cas plus autant que d’ordinaire. Il prête moins attention à ce que ses enfants lui racontent ou les écoute d’une oreille distraite, il n’accorde plus (autant) d’importance à ce qu’ils vivent et ressentent, il ne s’implique plus (autant) dans leur éducation, il n’arrive plus (autant) à montrer à ses enfants combien il les aime. Il fait ce qu’il doit faire (les conduire à l’école, leur préparer à manger, la toilette, le coucher), mais pas plus. 
  • Tous ces symptômes contrastent fortement avec la manière dont le parent était auparavant et génèrent chez le parent des sentiments d’étrangeté, de culpabilité et de honte. Le parent prend conscience qu’il n’est plus le parent qu’il était et encore moins celui qu’il voulait être. Il ne se reconnaît plus, il a honte du parent qu’il est devenu. Il souffre du contraste entre le parent qu’il était et celui qu’il est aujourd’hui.

Mères ou Pères ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le burnout parental n’est pas l’apanage des mères. Parmi les parents en burnout parental, les études épidémiologiques recensent 2/3 de femmes et 1/3 d’hommes. Même si les femmes assument toujours 2/3 des tâches parentales, les hommes prennent de plus en plus leur place. Et, même si on l’oublie parfois, la parentalité est, aujourd’hui, plus « coûteuse » pour un homme que pour une femme.

Les femmes ont été socialisées pour ce rôle depuis qu’elles sont toutes petites. Les hommes, non. Et les hommes de cette génération n’ont pas vu leur père être papa comme on l’attend des hommes aujourd’hui. Ils apprennent donc leur rôle sur le tard et « sur le tas ».

A nombre de tâches strictement égales, être père est légèrement plus couteux pour un homme que pour une femme. De même, construire une étagère sera plus couteux pour une femme que pour une homme si elle n’a pas été socialisée pour cela.

Ces effets disparaîtront au fur et à mesure des générations, au fur et à mesure de la disparition des inégalités. Mais les femmes ont aussi leur rôle à jouer là-dedans en préparant davantage leurs fils à devenir pères.

En traitant le burnout parental précocement et correctement, on évite le pire

L’enjeu, c’est prévenir un maximum la survenue du burnout parental et, lorsqu’il est installé, le repérer tôt, le diagnostiquer correctement (notamment en le distinguant du burnout professionnel et de la dépression qui n’ont pas des conséquences aussi graves sur les enfants) et le traiter efficacement !

Mon-Coach.brussels va commencer par écouter. Offrir une oreille empathique, bienveillante et non-jugeante. Cela va déjà avoir un formidable effet. La suite dépendra évidemment de ce que le parent a « dans sa balance ». Selon les cas, on va travailler sur le perfectionnisme parental, les compétences émotionnelles, la pratiques parentales, la co-parentalité…

Echange concernant le burnout parental entre le psychologue et webmaster du site, Jérôme Vermeulen, Moïra Mikolajczak et Isabelle Roskam, professeures à l’UCL et spécialistes du burnout parental

https://www.lepsychologue.be/articles/burnout-parental.php

%d blogueurs aiment cette page :